Équipements sanitaires d’exception, les WC japonais sont devenus la star de nos salles de bains et autres toilettes publiques. On les retrouve aussi bien dans nos logements individuels que dans les hôtels de luxe et les maisons de retraite. Quelles sont les origines du WC Japonais ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ces WC lavants ? Quelles sont les meilleures marques de WC japonais ? Éléments de réponse dans la suite…

Des toilettes traditionnelles japonaises aux toilettes occidentales…

À l’origine, les toilettes traditionnelles japonaises sont des toilettes sèches. Et à l’instar des toilettes turques, il fallait s’accroupir pour faire ses besoins. Une fois collectés, les excréments pouvaient être utilisés comme engrais naturels ou pour nourrir les élevages porcins…

La pratique s’est estompée d’elle-même à la fin de la Seconde Guerre mondiale. D’abord à cause des risques sanitaires que cela comportait, mais ensuite à cause de l’utilisation massive d’engrais chimiques.

Marginalement utilisées jusqu’à lors, les toilettes occidentales ont connu une ascension fulgurante avec la présence des soldats américains au Japon. En termes de ventes, il a fallu atteindre la fin des années 70 pour voir les toilettes traditionnelles être détrônées par les toilettes occidentales.

Des toilettes bardées de technologies pour plus de confort

Après l’arrivée fulgurante des toilettes à chasse d’eau, les Japonais sont littéralement tombés sous le charme des WC lavants (washlets). Ces derniers sont des sanitaires qui propulsent un jet d’eau afin de nettoyer l’utilisateur qui vient d’uriner ou de déféquer. Pour les Japonais, c’est bien plus pratique et surtout hygiénique par rapport à l’utilisation de papier toilette. 

Mais contrairement à l’idée populaire perçue, leur conception n’est pas nippone. En effet, ils ont été imaginés en 1978 par l’entreprise suisse Geberit. Malheureusement, leur commercialisation fut un échec retentissant en Europe. Ce n’est qu’en 1980 que ces WC lavants sont réapparus au Japon. 

Mais cette fois-ci, fabriqués par l’entreprise nippone TOTO, qui reste aujourd’hui le leader du secteur. Et c’est bien connu, les Japonais sont des férus de technologie… Et c’est tout naturellement qu’ils ont sophistiqué les WC lavants en les bardant de gadgets high-techs. 

Quels sont les avantages des WC japonais ?

Le principal avantage des WC japonais reste indéniablement le confort d’utilisation. En premier lieu, il y a le rinçage des parties intimes qui se fait avec un jet d’eau tiède ou chaud, c’est selon. Vient également le fait que certains équipements proposent un séchage à l’air, ce qui est pratique pour ne pas perdre du temps à s’essuyer. 

Les washlets ont également la particularité d’être un peu plus larges que les toilettes classiques. En conséquence, on profite d’une meilleure assise et on s’affranchit de facto de potentielles douleurs sur le postérieur. Un atout de taille qui fait du WC lavant l’équipement prisé des personnes âgées.

Pour parfaire la sensation de bien-être, certains de ces sanitaires proposent en option la possibilité d’utiliser une lunette chauffante. Et pour couronner le tout, la chasse d’eau s’active automatiquement. En somme, si on souhaite utiliser les WC japonais, c’est d’abord pour :

  • réduire l’utilisation de papier hygiénique dont la production cause 15 % de la déforestation ;
  • utiliser des sanitaires écologiques pour réduire la consommation d’eau de 10 à 50 % ;
  • utiliser des équipements intelligents capables de désodoriser la pièce ;
  • profiter d’un contrôle à distance grâce à une télécommande ou une application mobile ;
  • accéder à un écran tactile pour un contrôle intuitif.

Quels sont les principaux inconvénients du WC japonais ?

Le principal inconvénient du WC japonais reste indéniablement son prix. Alors qu’un WC classique coûte autour des 150 à 300 euros, le prix du WC lavant se situe en moyenne entre 1.000 et 3.500 euros. Les produits très haut de gamme peuvent coûter jusqu’à 8.000, voire 12.000 euros, comme vous pourrez le voir en vous rendant sur ce site.

Compte tenu de leurs prix très élevés, les WC japonais profitent d’une excellente durée de vie qui peut facilement dépasser les 10 ans. À noter que certains fabricants à l’instar de Geberit proposent des garanties d’un à 3 an (s).

En ce qui concerne l’installation, sachez que la pose d’un WC japonais nécessite l’intervention d’un installateur spécialisé. En effet, l’opération implique de disposer d’un certain savoir-faire, notamment pour alimenter l’équipement en eau et en électricité.

Certaines marques proposent des techniciens qualifiés à leurs clients, ce qui évite les longues recherches. Pour terminer, vous devez savoir que la pose d’un WC lavant peut être difficilement appréhendé par les usagers. Cette culture nippone a du mal à s’intégrer aux habitudes européennes, surtout lorsque le sanitaire doit être installé dans un espace public.

Quelles sont les meilleures marques de toilettes japonaises ?

Équipement sanitaire qui s’est largement démocratisé, le WC japonais est désormais fabriqué par de nombreuses marques. Néanmoins, vu qu’il s’agit d’un investissement conséquent, il convient de bien choisir son fabricant de toilettes japonais. Et justement, voici les meilleures marques du secteur : 

  • TOTO : cette entreprise japonaise est le leader mondial du secteur. Elle fournit des produits très aboutis disposant des meilleures technologies et appréciés pour leur formidable longévité ;
  • Geberit : ce fabricant suisse est l’acteur majeur des produits sanitaires en Europe. Fondée en 1874, la marque se distingue par la finesse, l’originalité et l’élégance de ces washlets ;
  • Grohe :  cette marque allemande est réputée pour la fiabilité et la robustesse de ses sanitaires. Grâce à son savoir-faire acquis depuis 1936, Grohe sait imaginer et concevoir des WC lavants d’une qualité remarquable ;
  • Axent : moins connue que tous ces concurrents (créée en 2008), la marque Axent a su rapidement se faire un nom sur le marché des WC lavants. En effet, elle propose des produits aux lignes épurées, excellent compromis entre innovation et perfection.